mercredi 24 décembre 2008

Noël au balcon....

Après avoir résisté vaillamment à quelques coups de vents, pas mal de froidure, un ciel si longtemps gris et pas mal d'orages qu'on se serait presque cru au bord de l'Océan Indien, voici revenu quelques belles journées bien agréables.
J'en ai profité pour faire une petite escapade sur l'eau, à la voile!
Juste un petit tour dans l'avant port en profitant d'un photographe pour me faire voir parée. L'air était vif, avec quelques rafales mais ce soleil bien agréable.
On n' a pas mis toutes les voiles mais c'était déjà bien embrouillé comme ça. Quand on n'a pas encore beaucoup d'expérience on se retrouve vite avec des sacs de noeuds de tous les côtés !
Le dernier matafian n'avait pas été défait à quai, avant de partir (les matafians sont les cordages fixés de loin en loin sur la voile et qui permettent de la ferler (lier) sur l'antenne quand on ne navigue pas). Il restait à dénouer celui qui est tout au bout de l'antenne (tous les autres sont faciles à défaire), celui qu'on n'arrive pas à attraper quand l'antenne est sur le pont puisqu'elle est plus longue que le bateau et qu'il n'était pas question de passer à l'eau en faisant l'accrobate à l'arrière. Du coup on se retrouve à batailler pour déplacer l'antenne vers l'avant avec toute la voile en paquet sur le pont, avec le palan de devant qui bloque et qu'il faut mollir puis la drosse qui retient l'antenne et l'oste qui part à l'eau. Bref un joli cafouillage de débutant mais grâce à l'aide de notre équipière on a pu installer notre voilure dans les règles et naviguer un peu sous ce beau ciel d'hiver et profiter de cette douce lumière d'après midi.
C'était la dernière navigation de l'année. En janvier et février c'est un peu dur de naviguer à la voile. J'ai été dégréée : l'antenne démontée, les voiles pliées, tous les cordages rangés, étiquetés et hivernés au sec.
Il faudra passer de l'huile sur la mâture et les poulies et prévoir un gros chantier de peinture pour le printemps (on a déjà quelques volontaires!).

Moi j'ai commandé une paire d'avirons au Père Noël : pas des rames, des vrais carrés en bois, fabriqués à la main, à ma taille. Oh, vous savez, je peux bien attendre jusqu'à Pâques!
Bon bout d'an à tous.

1 commentaire:

Renée a dit…

seOn espère que le Père Noël est bien passé... et on t'embrasse
Renée